Mon Entretien
L’évènement ou les évènements qui ont été déterminants dans votre parcours personnel ?

Deux faits marquants, qui se sont révélés particulièrement déterminants. D’abord, la trahison d’un partenaire d’affaires en France en 1997. Passé le choc, très bénéfique au final, puisqu’elle m’a conduite à créer tout seul Natec, j’ai su profiter de cette opportunité qui n’en paraissait pas une, pour rebondir.

Et mon accident de vertèbres en 2008. Suite à une mauvaise chute sur la tête en faisant du morey avec mes enfants, je me suis retrouvé paralysé quelque temps. J’ai dû rester allongé sans bouger pendant deux mois. Et croyez-moi, être immobilisé sur un lit et avoir échappé belle à un handicap, m’ont beaucoup fait réfléchir sur ma vie et mes choix de vie.  Si j’étais resté paralysé à 42 ans, quelle trace aurais-je laissé à ma famille, à mon entreprise ? Cela a drastiquement changé ma façon d’envisager la vie, mes attentes pour mon entreprise et mes projets personnels.

Et un fait positif : le fait de ne pas trouver de financements en Europe en 1998 pour monter mon entreprise m’a mené à Boston aux Etats-Unis, me permettant ainsi de monter Natec en me confrontant à une nouvelle culture et un mode de vie complètement différent.

DSC03317

Vous avez développé un Eco Lodge, le Five Senses Lodge, sur la côte Ouest de Madagascar.

Pourquoi Madagascar et pas Maurice, par exemple?

Presque par hasard au départ. L’Eco Lodge Five Senses est né d’un véritable coup de foudre lorsqu’un ami entrepreneur et moi avons débarqué un jour au bout du monde, sur une plage à l’infini et un lagon turquoise. Immédiatement séduits par cet environnement exceptionnel préservé et sauvage, nous avons aussi découvert le quotidien des habitants du village de pêcheurs avoisinant de Tsiandamba, sans eau ni électricité, ni soins médicaux. L’idée de l’Eco Lodge Five Senses s’est construite sur la ferme conviction de s’intégrer naturellement dans la région et le paysage, en respectant la nature et les traditions des habitants qui peuplent cette région depuis des centaines d’années. Le cœur du projet a pour objectif d’améliorer la qualité de la vie des Vézo par la mise en œuvre d’une myriade de projets innovants dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’écohabitat, de la pêche et de la culture à travers la Fondation Dunes de Mer. L’Eco Lodge Five Senses Lodge et la Fondation Dunes de Mer sont mes projets les plus personnels.
Les chefs d'entreprise d'exception se caractérisent par neuf qualités, selon Alain Goetzmann, spécialiste du management entrepreneurial, qui s'est inspiré des enseignements de l'entrepreneur Andrew Medal : l’ingénuité, la ténacité, le calme malgré la pression, la qualité des réseaux, la persévérance, la vision, l’optimisme indéfectible, le sens de l'opportunité et l'exécution. Comment vous reconnaissez-vous dans ces qualités ?
L’ingénuité ?
Non, le côté naïf et candide ne me convient pas. Je préfère le terme optimiste. On ne réussit pas dans les affaires en étant ingénu.
Tenace ?
Demandez à ma femme et à mes collaborateurs. J’espère être plus tenace qu’obstiné. Tenace, c’est poursuivre assidument ses rêves en sachant qu’on a raison. Obstiné, c’est refuser de reconnaitre ses erreurs.
Calme malgré la pression ?
On me reproche parfois mon caractère exubérant et mes prises de décisions rapides. Je travaille dessus avec un coach personnel.
La qualité des réseaux…
Je suis un homme de réseaux, j’aime créer l’adhésion, depuis mon enfance nourrie aux valeurs du scoutisme, de la présidence du Bureau des élèves à l’ENSAIS, en passant par la présidence des CCE (Conseillers au Commerce Extérieur), à mon appartenance à l’APM (Association pour le Progrès du Management). Mes amis et mes collaborateurs sont très importants pour moi. J’accepte leur regard critique, il m’aide à progresser.
La persévérance
c’est la qualité de quelqu’un qui demeure ferme et résolu dans une décision, une action entreprise; il démontre de la constance, de la ténacité. C’est l’état d’une personne qui, malgré les obstacles, continue à travailler et à poser des actions pour atteindre un but. Cette qualité me représente bien.
La vision
j’ai une devise, «Fais de ta vie un rêve et d’un rêve une réalité». Mon rêve était de créer Natec Médical : vingt et un ans après, nous diversifions nos activités avec le laboratoire Abiolabs et Umbrella Corp qui est notre holding administrative (financier, IT, communication et gestion de propriétés ). Demain, je souhaite ouvrir le groupe Natec à l’entreprise libérée, un concept managérial basé sur le concept No Rule, No Regulation. Pour moi, ma vision se doit d’être partagée et comprise par mes collaborateurs.
L’optimisme indéfectible
C’est mon côté « Trust me, I’m an engineer ». Oui, indéniablement, associé pour moi à la ténacité. Les échecs et les succès m’ont donnés la conviction qu’en se battant et en ne renonçant pas, on arrivait à ses fins.
Le sens de l’opportunité
C’est ma plus grande force, sentir les opportunités, les créer ou les débusquer. Le potentiel de perspectives de développement pour le secteur de fabrication de dispositifs médicaux est énorme pour Maurice. Maurice a la capacité de mettre sur pied une véritable filière de production de dispositifs médicaux, un medical devices cluster. Nous travaillons à en convaincre le Gouvernement. Quand on a une bonne carte, on la joue à bon escient.
L’exécution
J’ai longtemps porté la fonction de dirigeant de mon entreprise en incarnant son expertise sectorielle et ses grands chantiers. Voir ce que les autres ne voient pas encore, être capable de motiver les autres, avoir du bon sens pour construire et développer une entreprise, et le courage de prendre les bonnes décisions. Je reste le capitaine du navire Natec, mais j’ai laissé de plus en plus la barre à mon équipe pour me consacrer à des projets plus personnels.
DSC03358
Total:
x Logo: Shield Security
Ce Site Est Protégé Par
Shield Security